ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Distances et Savoirs

1765-0887
parution suspendue
 

 ARTICLE VOL 4/3 - 2006  - pp.263-268
TITRE
Éditorial

RÉSUMÉ
Poursuivant l’exploration de ces objets nommés, à partir du milieu des années 1990,« campus numériques »,« universités virtuelles » ou encore « universités numériques », ce second tome de Distances et Savoirs consacré en 2006 à ces thématiques,souhaite tout à la fois continuer à interroger les expériences internationales, creuser le phénomène de coexistence de trois grands types de réalisations plus ou moins présentes et interpénétrées dans les terrains étudiés et questionner les enjeux liés à ces programmes. En effet, si la diversité des intentions politiques est clairement ressortie des analyses proposées dans le premier numéro, l’existence d ’un ensemble « ressources, dispositifs, outils » aux agencements multiples 1 a été confirmée au travers des réalités observées comme des entretiens et des témoignages proposés. La compréhension de ces agencements permettrait-elle de caractériser les projets ou faciliterait- t-elle simplement leur description ? Autrement dit,les campus numériques/ universités virtuelles structurés autour de la « production de ressources » seraient- ils fondamentalement différents dans leurs objectifs et leurs choix sociopolitiques des campus numériques/universités virtuelles centrés sur la « mise en œuvre de dispositifs de formation » ou la « production d’outils pour apprendre » (interfaces d’apprentissage,plates-formes,etc.)? Rappelons à propos du volet international que le tome 1 a été l’occasion d’explorer des temporalités moins strictement centrées sur les seules années 2000. Sous cet angle, ces textes constituent des actes d’écriture qui répondent à l’amnésie si souvent reprochée à ce champ de recherche. Ainsi,quinze années d’actions dans le champ des TICE au sein du monde universitaire francophone ont été retracées par les administrateurs des programmes de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF) et une analyse des politiques norvégiennes a porté sur la même période mettant en évidence le passage de l’illusion techniciste au rêve de la « ressource pédagogique numérisée idéale ». La vie d’UKeU,l’université virtuelle britannique, ayant été plus courte (2000-2005), c’est un processus ramassé dans le temps et construit sur les mirages d’un marché juteux qui a été analysé. Dans ce tome 2, l’éclairage fourni par l’expérience québécoise, à la fois « si lointaine » et « si proche », pour reprendre les propos de Patrick Guillemet, nous a semblé par ticulièrement pertinent pour amorcer la réflexion et mettre en perspective les expériences françaises.

AUTEUR(S)
Laurent PETIT, F. THIBAULT, Turid TREBBI

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (387 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier