ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Distances et Savoirs

1765-0887
parution suspendue
 

 ARTICLE VOL 3/3-4 - 2005  - pp.451-0
TITRE
Liberté, fraternité, communication

RÉSUMÉ
Lecture critique de l’ouvrage de Dominique Wolton Il faut sauver la communication, Paris, champs Flammarion, 2005, 220 p.Dominique Wolton nous interpelle dès le titre de son ouvrage : « Il faut sauver la communication ! » La communication, serait-elle en danger ? On la croyait omnipotente ! Qui la menace ? Sur quel champ de bataille se trouve-t-elle ? De quoi faut-il la protéger ? A peine née va-t-elle disparaître ? Cet appel provocateur est destiné à toucher, à émouvoir, à faire bouger les choses en place. Un humaniste s’exprime et il veut défendre son éthique de la communication à l’âge de la mondialisation. La façon très moderne et très imagée d’écrire, les exemples choisis dans la vie quotidienne, l’appel aux proverbes, la déconstruction des stéréotypes montrent que Dominique Wolton s’adresse, dans cet ouvrage, à une cible large et grand public, à commencer par nos étudiants. Il s’agit pour lui de dénoncer des idéologies, de faire un tri dans les idées reçues afin de faire émerger ce qu’il en est de l’état de la communication aujourd’hui dans nos sociétés. On la croyait en passe d’investir tous les domaines et Wolton la pense fragile (tout comme la démocratie) sans cesse à défendre, mais aussi suspecte, déconsidérée par l’ampleur même de la place qui est la sienne, et minée par des ennemis souterrains que peuvent être, dans certaines conditions, les médias, les objets techniques d’information et la communication elle-même qui se dégrade en « com’ » lorsqu’elle s’abaisse à n’être que la star de l’espace public.

AUTEUR(S)


LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (88 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier