ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Distances et Savoirs

1765-0887
parution suspendue
 

 ARTICLE VOL 9/2 - 2011  - pp.257-268
TITRE
La formation continue des enseignants et conseillers académiques dans l’éducation supérieure à distance. Médiation pédagogique et pratiques transformatrices

TITLE
Continuing education of teachers and pedagogical advisors in higher distance education. Pedagogical mediation and transforming practices

RÉSUMÉ

Onilza Borges Martins s’intéresse à la nouvelle dimension pédagogique des curricula des enseignants et conseillers pédagogiques, dans le contexte des politiques visant à leur perfectionnement et développement professionnels via l’EAD. Les principaux axes de son travail sont évoqués dans le témoignage qui suit : le rapport au temps, à l’espace et à la pédagogie qui varie considérablement selon les pratiques d’EAD, ainsi que leurs effets sur la didactique et la pédagogie des enseignants et conseillers pédagogiques ; le défi que représente le développement de l’EAD sans industrialiser ni marchandiser l’éducation et sans transformer les enseignants en techniciens de l’enseignement virtuel ; la nécessité de proposer une formation de qualité aux nouveaux professionnels de l’éducation afin que cette qualité se retrouve dans les démarches d’apprentissage des élèves. Sont ainsi soulignés les changements survenus sur la scène nationale qui ont fortement modifié la formation des enseignants au cours des années antérieures, la multiplication des propositions visant à assurer leur professionnalisation en réponse aux nouvelles demandes sociales, et contre les tentatives mercantilistes essayant de raccourcir et d’accélérer leur formation. Onilza Borges Martins rappelle que dans ce contexte, les adversaires de l’EAD invoquent la menace d’une industrialisation de l’éducation empreinte des paradigmes tayloriens et fordistes et faisant appel à des conceptions linéaires et mécanistes de l’apprentissage, et estime que contre ces critiques, il est indispensable de se référer à ce qui est essentiel dans l’éducation : l’apprentissage en tant que processus de construction de l’élève, acteur et responsable de sa formation, en relation avec l’enseignant, lui-même chargé de relancer la dynamique et d’accompagner l’apprentissage. La multidimensionnalité de l’apprentissage en EAD se présente alors comme un atout.



AUTEUR(S)
Onilza BORGES MARTINS

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (253 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier