ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Distances et Savoirs

1765-0887
parution suspendue
 

 ARTICLE VOL 9/2 - 2011  - pp.186-190
TITRE
INTRODUCTION

RÉSUMÉ

Enfin un numéro de Distances et savoirs consacré au Brésil ! Nos lecteurs penseront que ce n’est pas trop tôt et ils auront raison : l’importance économique de cette très grande puissance et la place de premier plan qu’occupe la formation à distance dans son système éducatif, au service du gigantesque effort de modernisation qu’elle a engagé, auraient justifié que nous nous intéressions au cas brésilien depuis bien longtemps. Certes, nous y avons fait quelques allusions et incursions, mais celles-ci étaient insuffisantes au regard du sujet et de son ampleur. Il nous faudra d’ailleurs plus que ce numéro pour rendre compte de manière satisfaisante des avancées brésiliennes de la formation à distance et pour donner un aperçu significatif de la diversité des courants de la recherche dans le domaine. Cette sélection de six textes, tous originaux, est en effet fort loin d’épuiser la question. Et ce, d’autant moins que nous avons fait le choix de contributions privilégiant un même angle de vue, celui des orientations théoriques confrontées aux résultats des expériences. C’est dire que nous conservons toute latitude pour présenter à l’avenir d’autres perspectives, mais c’est dire aussi qu’en l’état, ces textes nous ont paru suffisamment riches pour justifier ce numéro brésilien. Première observation, en marge des textes eux-mêmes : la communauté scientifique brésilienne est fortement mobilisée sur la question de la formation à distance, dont elle a fait d’assez longue date un objet à part, et à part entière, à laquelle elle consacre de nombreuses approches pluri et interdisciplinaires. Ce n’est pas un hasard, à cet égard, si les auteurs auxquels nous donnons ici la parole et ceux qu’ils citent relèvent de champs aussi variés que les sciences de la communication et les sciences de l’éducation, la sociologie, la psychologie, les sciences politiques et les sciences économiques. Un autre signe de l’intensité de la mobilisation est qu’en réponse à l’appel à contributions lancé à notre demande par nos collègues Rosa Maria Cardoso Dalla Costa et Laan Mendes de Barros, nous est spontanément parvenue une trentaine de projets de textes, dont près de vingt ont fait l’objet d’un premier choix, réalisé par un comité d’évaluateurs brésiliens, avant que n’intervienne la sélection des six textes présentés ici, réalisée par nos soins et avec l’accord des coordonnateurs brésiliens.



AUTEUR(S)
MARTINE VIDAL, Monique GRANDBASTIEN, P. MOEGLIN

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (131 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier