ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Distances et Savoirs

1765-0887
parution suspendue
 

 ARTICLE VOL 8/4 - 2010  - pp.635-642
TITRE
SIC et TIC : dépasser l'impensé

TITLE
Thinking ICT in society

RÉSUMÉ

Malgré leur diffusion toujours plus importante au sein des sociétés occidentales, les technologies de l’information et de la communication (TIC) resteraient dans l’ombre d’un « impensé », c’est-à-dire mises à l’abri de questionnements scientifiques et de remises en cause légitimes. Il en va du rôle même du chercheur en sciences de l’information et de la communication (SIC) de conjurer cet impensé, en développant une « théorie sociétale des TIC », dont les principes méthodologiques associeraient à la fois une approche critique et un effort de modélisation : c’est la démarche formalisée par Pascal Robert dans cet ouvrage, paru en 2009 chez Hermès Lavoisier. L’auteur, aujourd’hui Professeur en sciences de l’information et de la communication à l’Université de Montpellier, et membre du conseil scientifique du programme ANR Vox Internet II, s’intéresse depuis ses travaux de thèse aux représentations sociales des TIC. Dans cet ouvrage, il réalise une synthèse de ses réflexions antérieures sur les différentes catégories d’analyse habituellement mobilisées pour penser ces représentations, tout en proposant de nouveaux concepts ayant pour ambition de renouveler les outils méthodologiques en SIC pour penser le rôle social des TIC. Pour ce faire, l’auteur adopte une posture critique : penser la technique, c’est refuser les catégories d’analyse définies par la technique elle-même et ainsi entériner une « déclaration d’indépendance » des SIC vis-à-vis de leurs objets d’étude (p. 16). Il propose d’associer à cette posture la construction d’un modèle analytique, le modèle CRITIC, pour « Convergence pour la recherche contre l’impensé des TIC » (p. 19). L’ouvrage s’articule autour de trois parties : la première revient sur deux concepts qui se trouvent au coeur de sa réflexion, ceux d’impensé et de macro-techno-discours, puis présente le modèle analytique développé par l’auteur. La seconde constitue une critique du concept d’imaginaire et de notions qui lui sont plus ou moins liées. La dernière lance des pistes pour un renouvellement de l’anthropologie des techniques, par le biais du modèle CRITIC, à travers quelques exemples.



AUTEUR(S)
Romain BADOUARD

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (172 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier