ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Distances et Savoirs

1765-0887
parution suspendue
 

 ARTICLE VOL 8/3 - 2010  - pp.395-423  - doi:10.3166/ds.8.395-423
TITRE
Analyse comparative d'une situation de communication orale en classe ordinaire et lors d'une séance en visioconférence

TITLE
Comparing a communication activity in an ordinary class and in a class using videoconferencing

RÉSUMÉ

Dans le cadre du projet national « 1 000 visioconférences pour l’école », un nombre croissant d’écoles primaires sont équipées de systèmes de visioconférence. L’hypothèse qui sous-tend ce projet est que, en mettant les élèves en situation de communiquer à distance en temps réel avec des partenaires étrangers, cela leur permettra d’améliorer leurs compétences orales et interculturelles. L’objectif de cet article est de mettre en évidence, grâce à une étude comparative d’une séance ordinaire et d’une séance en visioconférence, les effets de la visioconférence sur l’action conjointe de professeurs et d’élèves de cours moyen. Cette étude s’appuie sur des données empiriques précises et l’utilisation d’outils conceptuels empruntés à la didactique des langues et cultures et à la théorie de l’action conjointe en didactique. Elle met notamment au jour les effets de la visioconférence sur la place des langues, la nature des connaissances en jeu et les formes de contrats didactiques à l’œuvre.



ABSTRACT

Under the national project “1000 video conferencing systems for primary schools”, a growing number of schools have been equipped of video conferencing systems. The assumption underlying this project is that, by putting students in a position to communicate with distant native speakers, it will enable them to improve their oral and intercultural skills. The article objective is to put to light, thanks to a comparative study between an ordinary lesson and a lesson during which video conferencing is being used, the effects of video conferencing on teachers and students’ joint action. This study is based on precise empirical data and the use of conceptual tools borrowed from the teaching and learning of foreign languages and cultures and the joint action theory for didactics. It particularly highlights the effects of video conferencing on the use of languages, the nature of knowledge at stake and the didactic contracts at work.



AUTEUR(S)
brigitte GRUSON

MOTS-CLÉS
visioconférence, enseignement-apprentissage de l'anglais, enseignement primaire, analyse comparative, action conjointe.

KEYWORDS
video conferencing, teaching and learning, English as a foreign language, primary education, comparative analysis, joint action.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (510 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier