ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Distances et Savoirs

1765-0887
parution suspendue
 

 ARTICLE VOL 8/3 - 2010  - pp.319-324
TITRE
ÉDITORIAL

RÉSUMÉ

En proposant de traiter la notion de distance dans l’enseignement des langues à l’occasion d’un numéro thématique de Distances et savoirs, notre ambition était avant tout de combler ce que nous percevions comme une lacune. En effet, alors quel’enseignement des langues a constitué depuis longtemps l’un des secteurs les plus actifs en matière de formation à distance, les contributions consacrées à ce secteur sont restées rares dans les pages de Distances et savoirs. Plusieurs raisons expliquent cette situation. L’une d’elles tient au fait que l’usage des technologies dans le domaine des langues est structuré depuis longtemps sous la forme d’une communauté active. Dès lors, les spécialistes des langues qui se sont intéressés à la formation à distance se sont naturellement tournés vers cette communauté qui possède ses propres revues et colloques. Une autre raison est liée au fait que Distances et savoirs est essentiellement perçue comme une revue généraliste dans le domaine de la formation à distance et que, de ce fait, elle a toujours éprouvé des difficultés à structurer une communauté dont elle serait l’organe d’expression. Rien d’étonnant dès lors que les spécialistes de la distance dans le domaine de l’enseignement des langues, qu’ils soient didacticiens, linguistes ou informaticiens, n’aient que très rarement ressenti l’envie de délaisser, ne fût-ce que temporairement, les lieux de publication qu’ils connaissaient bien. Pour tenter de mobiliser les chercheurs intéressés par l’enseignement des langues, nous avons proposé d’explorer la notion de distance et plus particulièrement la manière dont celle-ci peut être accommodée avec les exigences de l’apprentissage des langues. Comme le lecteur pourra s’en rendre compte dans ce numéro, les auteurs ont non seulement illustré la pertinence de certaines formes de distance déjà bien documentées, notamment dans les travaux de Moore, mais ont aussi investi des formes de distance plus subtiles directement liées aux particularités de l’enseignement des langues. Jean-François Bourdet, dans une contribution consacrée à l’étude de l’évolution des représentations initiales chez des enseignants et futurs enseignants en langue, montre l’importance de la distance linguistique dans l’apprentissage d’une langue et plus particulièrement de la distance avec la langue d’origine d’une part, et de la distance construite avec la langue cible d’autre part. Cette distance est d’autant plus importante à prendre en compte que la distance physique impose certaines contraintes au dialogue et fait émerger certaines représentations. C’est notamment le cas du passage par l’écrit dans le dialogue pédagogique et de la permanence qui lui est associée qui exposent davantage le locuteur que l’échange oral.



AUTEUR(S)


LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (123 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier