ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Distances et Savoirs

1765-0887
parution suspendue
 

 ARTICLE VOL 6/2 - 2008  - pp.323-329
TITRE
LECTURE CRITIQUE. Attention, travaux ! Retour sur la question des usages des Tice

RÉSUMÉ
De la formation à distance et de la distance dans la formation, il est assez peu question dans les treize contributions de cet ouvrage. Elles intéresseront toutefois les lecteurs de Distances et savoirs pour ce qu’elles révèlent des difficultés auxquelles, inévitablement, se heurtent ceux qui veulent mettre les usages des outils et médias traditionnels et numériques, au coeur de la transformation de l’enseignement et de l’apprentissage. Ces contributions ne retiendront pas moins l’attention des chercheurs qui, régulièrement, déplorent les faiblesses épistémologiques de la notion d’usages. Un premier constat ressort des chapitres de G. Puimatto, A. Chaptal, F.-M. Blondel et É. Bruillard, P. Robert et plusieurs autres : trop souvent, indiquentils, la notion d’usage(s) est confondue avec celles d’utilisations et de pratiques. Pourtant, des critères simples pourraient éviter les amalgames. Un élève, par exemple, utilise un moteur de recherche lorsque, ponctuellement et sans méthode, il formule des requêtes en vue d’obtenir une information ; ses utilisations se transforment en usages dès lors qu’ayant acquis une certaine familiarité avec les outils et procédures de la recherche documentaire, il met en oeuvre des stratégies correspondant à ses objectifs. Faut-il que ces stratégies soient conscientes et formalisées ? ou bien suffit-il de la simple validation des compétences acquises au vu du seul « ça marche » ? Nous reviendrons plus bas sur cette question, qui divise les contributeurs. Tenons-nous en pour le moment aux distinctions issues des différents chapitres : les utilisations sont épisodiques, individuelles, procédurales, intuitives et centrées sur le recours à un outil ou à un média en particulier ; les usages, en revanche, requièrent durée, récurrence, réflexivité et continuité ; ils peuvent mobiliser plusieurs outils et médias simultanément ou successivement et, surtout, ils s’inscrivent dans des projets et ils sont portés par des représentations conférant aux usagers une dimension collective, des statuts et aussi des droits et des devoirs.

AUTEUR(S)


LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (201 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier